Médico-technique Ref. R07-25

Psychologue Clinicien 50 %

Caractéristiques du poste

Contexte

Le service appelé « les Grands Enfants, Adolescents » est composé d’une unité d’hospitalisation de 20 lits et tout récemment d’un hôpital de jour pour la prise en soins de jeunes atteints d’anorexie. A terme, cet hôpital de jour accueillera aussi des patients atteints de maladies chroniques.

Ce service de pédiatrie générale et de spécialité fait partie du pôle « Femme-Enfant ». Il accueille des patients de 4 à 16 ans (jusqu’à 18 ans pour des maladies chroniques) hospitalisés pour une pathologie somatique ou encore psychique mais, dans ce dernier cas, toujours avec un fort retentissement organique.

Les Psychologue, membre de l’équipe pluridisciplinaire, travaille en étroite collaboration avec les professionnels de l’équipe médicale, de l’équipe paramédicale ainsi qu’avec les professionnels transversaux des soins de support.

Mission

Vos

activités principales seront :

 

 

 

CLINIQUE

 

·   

Entretiens

cliniques individuels avec l’enfant, l’adolescent et/ou ses parents pendant

l’hospitalisation avec une attention toute particulière au moment de son

accueil et aussi dans l’organisation de sa sortie.

 

·   

Contribuer

au diagnostic sur le fonctionnement psychique du patient et/ou de sa famille

face à la maladie somatique avec ses conséquences et ses enjeux parfois vitaux.

 

·   

Repérage

de l’éventuelle dimension psychologique dans le déclenchement et la

manifestation de certains symptômes qui s’avèreront psychosomatiques.

 

·   

Repérage

de la place de l’enfant et de ses symptômes dans la dynamique familiale.

 

·   

Nécessité

d’un questionnement continu sur la difficile prise en charge de certaines

psychopathologies comme l’anorexie mentale et sur les perturbations psychiques

propres à la puberté.

 

·   

Concernant

le soin à l’enfant ou à l’adolescent, il sera toujours privilégié un accueil au

plus près de la singularité de chacun(e). C’est une volonté partagée par toute

l’équipe de traiter les patients au cas par cas.

 

·   

Travail

d’orientation vers les institutions extérieures au CHU : CMP, CMPP,

professionnels libéraux, structures d’accueil, lieux de vie / de répit des

enfants : Structures de santé/hospitalières, structures médico-sociales,

SR La Bouexière, centre de Beaulieu, SMPRE, PMI, …), structures sociales

(CEDAS...), foyer de vie, familles d’accueil.

 

·   

Certaines

formes sévères d’anorexie nécessiteront un accompagnement soutenu et donc un

dispositif plus conséquent où la poursuite des rencontres avec le psychologue aura

lieu alors dans le cadre de l’hôpital de jour.

 

 

 

INSTITUTIONNELLE :

 

·   

Participation

aux réunions pluridisciplinaires du service : temps clinique hebdomadaire

le mardi après-midi de 14h30 à 16h et aussi différents moments de transmissions

des équipes médicales et paramédicales.

 

·   

Apport

d’un éclairage psychologique partagé avec les équipes sur la situation de

l’enfant ou de l’adolescent.

 

·   

Les

psychologues doivent pouvoir mener une réflexion avec les équipes en proposant

différents types de dispositifs pour progresser dans le travail de

compréhension des problématiques de l’enfant ou de l’adolescent (analyse de

pratique, supervision ou d’autres dispositifs…).

 

·   

Accompagnement

des soignants dans la réflexion autour de leurs ateliers pour favoriser une

approche de cette activité qui ne peut se réduire à une activité

occupationnelle. Les psychologues peuvent également envisager la mise en place

d’ateliers en concertation avec les soignants afin d’élargir l’offre de soin.

 

·   

Réflexions

tout au long de l’année sur des thèmes en lien avec la médecine et la

psychanalyse qui se traduisent par un colloque annuel organisé par le chef de

service et aussi par le colloque du service des psychologues. Ces temps forts

permettent à certains soignants de prendre la parole et soulignent le travail

de réflexion de l’équipe durant l’année. Ils marquent aussi leurs implications

auprès des patients avec ce désir de mieux appréhender des situations

particulièrement difficiles ou des hospitalisations de longues durées.

 

·   

Les

deux psychologues du service auront bien évidement à s’organiser pour ajuster

au mieux leurs interventions dans le service et pour assurer une continuité

dans le travail auprès des patients. De plus, ils devront assurer également une

continuité de soin avec les autres services de pédiatrie.

 

·   

Traçabilité

des interventions auprès des enfants et adolescents par le biais des

transmissions DX care.

 

 

 

FORMATION ET RECHERCHE :

 

·   

Réflexions

clinique et éthique en lien avec les autres psychologues du CHU.

 

·   

Participation

aux séances de conversations avec un patient hospitalisé, à raison de 6 séances

par an, qui se déroulent au sein de l’unité et sont organisées par le chef de

service.

 

·   

Implication

dans les travaux de recherche et de formation sur la clinique auprès d’enfants

et des adolescents.

 

·   

Nécessité

d’un questionnement continu sur la difficile prise en soin de certaines

psychopathologies comme l’anorexie mentale et sur les perturbations psychiques

propres à la puberté mais aussi chez des patients atteints de maladies

chroniques (ex : diabète type 1).

 

·   

Participation

à des actions de formation et de recherche au sein du CHU et à l’extérieur.

 

·   

Encadrement

et tutorat des stagiaires psychologues.

Exigences du poste

Pour postuler, vous devez impérativement

détenir le Master II de psychologie clinique et pathologique.

 

Vous serez

recruté à 50%.

 

Lieu d’exercice :

le service d’hospitalisation à l’Hôpital-Sud

 

 

 

Vous

devez adresser votre CV et votre lettre de motivation en précisant la référence

R07-25 à l’adresse suivante : dp-recrutement@chu-rennes.fr

 

Vous

voudrez bien mentionner votre délai de préavis le cas échéant.

 

Vous

pouvez consulter le profil de poste sur le site du CHU de Rennes.