Le développement durable dans le soin

L'amélioration du tri des déchets et leur diminution

La fiche de tri est l'aboutissement d'un travail collectif partagé par les logisticiens, les hygiénistes, des soignants, des médecins et des pharmaciens avec comme objectif de rationaliser le tri, de diminuer la production de déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI), de Déchets Assimilés aux Ordures Ménagères (DAOM) en musclant les 35 autres filières de tri existantes. Le travail s'est basé sur des autopsies et pesées de poubelles dans les unités de soin, les salles interventionnelles et les blocs opératoires "ambassadeurs".

Le CHU de Rennes a reçu le prix de la meilleure présentation au congrès APECO (Association pour le Perfectionnement et l’Enseignement de la Chirurgie assistée de l’Ouest) 2016 pour son exposé "amélioration du tri des déchets dans le bloc Abdomen" réalisé par l'équipe médico-soignante à l'initiative du projet. 

 

L'amélioration de la prise en charge des enfants  : le travail réalisé par l'association "Les p'tits Doudous de l'hôpital Sud"

L'équipe d’infirmières et médecins anesthésistes et pédiatriques réunis au sein de l'association "Les p'tits Doudous de l'hôpital Sud" ont construit un modèle de prise en charge vertueux des enfants : moins de pleurs et d'inquiétude, moins de médicaments grâce à des doudous. Un jeu "serious game" interactif et personnalisé sur tablette, initialement créé grâce aux revenus issus du recyclage des déchets métalliques des blocs opératoires, et à l 'aide de mécènes. 

Le CHU de Rennes et l'association les "P'tits doudous de l'hôpital sud" ont reçu le "trophée santé durable" et le prix "coup de cœur" du jury lors du salon santé autonomie 2015.

 

Anesthésie verte : l’hypnose et ses techniques dérivées

Hypnose médicale et communication thérapeutique sont des techniques enseignées et pratiquées par les équipes médicales et soignantes comme alternative à certaines anesthésies générales ou traitement de certaines douleurs chroniques. Particulièrement efficaces chez les enfants, ce sont des outils écologiques autorisant la réduction des doses de médicaments et donc de substances métabolisées et rejetées dans les effluents.

Parallèlement, des équipes anesthésiques s’autorisent à repenser leurs pratiques :  choix du gaz anesthésique en fonction de son impact sur la couche d’ozone.