Des soins particuliers

Le CHU dispose d’unités de prise en charge spécifiques qui peuvent vous accompagner si vous rencontrez des difficultés pendant votre hospitalisation.

La prise en charge de la douleur

Les professionnels du CHU sont formés pour évaluer et suivre l’évolution de la douleur. Ils intègrent, dans leurs pratiques professionnelles une attention particulière à la maîtrise de la douleur provoquée par les examens, les actes de soins et les traitements qu’ils administrent aux patients. Le personnel soignant veille à vous soulager, utilise les moyens les plus adaptés à la gestion de votre douleur et répond à vos questions.

Si la situation est plus complexe, le CHU dispose d’un centre d’évaluation et de traitement de la douleur qui rassemble une quinzaine d'intervenants de différentes disciplines médicales et paramédicales (consultations). L’accès à cette consultation se fait par l’intermédiaire de votre médecin traitant ou hospitalier.

La prise en charge des conduites addictives

Si vous souffrez d’une addiction et souhaitez en parler avec un médecin spécialisé en addictologie, n’hésitez pas à en faire part au personnel soignant ou au cadre de santé du service dans lequel vous êtes hospitalisé.

Le CHU dispose en effet d’une unité d’alcoologie de liaison et d’une consultation de tabacologie qui pourra vous accompagner.

Les équipes de liaison et de soins en addictologie (ELSA) se déplacent à la demande dans tous les services. Les infirmières d'alcoologie sont présentes 7 jours sur 7 de 8h30 à 16h30 et interviennent au SAU tous les matins. Leurs missions : rencontrer toute personne en difficulté avec l’alcool, qu’elle en subisse les conséquences ou non, afin de réaliser une intervention thérapeutique brève, voire une orientation vers le réseau de soin. Elles ont un rôle d’aide et de conseil pour la prévention ou le traitement des syndromes de sevrage et peuvent se référer à une psychologue ou un médecin addictologue.

De son côté, l’unité de tabacologie assure environ 2000 consultations par an pour des patients fumeurs. Sur ces consultations, 700 sont réalisées par l’équipe de liaison au cours d‘une hospitalisation. Après une première réunion d’information, le patient fumeur bénéficie d’un suivi personnalisé sous forme d’entretiens individuels. Il pourra rencontrer un médecin ou une infirmière tabacologue, et, si besoin, une diététicienne ou une psychologue. Les suivis durent en moyenne 6 mois et sont pris en charge par la sécurité sociale.

Informations annexes au site

Repères

Le contrôle de la douleur, quelle qu’en soit la

cause, est une mission essentielle du personnel médical et soignant du CHU. La

douleur n’existant pas sans raison, ne la laissez pas s’installer : parlez-en.