La prise en charge de vos frais d'hospitalisation

Les frais d’hospitalisation comprennent les frais de séjour, le forfait journalier (participation de l’assuré à une part des frais d’hébergement) et, éventuellement, un dépassement d’honoraires médicaux dans le cas d’une hospitalisation dans le secteur libéral d’un praticien.

Votre facture sera directement adressée à la caisse d’assurance maladie, à votre mutuelle, assurance complémentaire ou à la CMU complémentaire. 

Vous êtes assuré social

Votre organisme de sécurité sociale prend en charge au moins 80 % des frais de séjour. Vous êtes invité(e) à régler le montant restant à votre charge avant votre départ si vous n’êtes pas affilié(e) à une mutuelle ou à une assurance complémentaire de santé.

Si vous êtes affilié(e) à une mutuelle ou à une assurance complémentaire santé

Les frais restant à votre charge peuvent être totalement ou partiellement payés par ces organismes au titre du tiers payant sur présentation d’une prise en charge. Il est conseillé de consulter votre mutuelle ou votre assurance afin de connaître le niveau de remboursement.

Si celle-ci ne prend pas en charge la totalité des frais, une facture sera envoyée à votre domicile ; néanmoins le CHU peut vous demander une avance de frais et vous remettra une quittance.

Si vous n'êtes pas affilié(e) à une mutuelle ou à une assurance complémentaire santé

Si vous êtes assuré social mais ne disposez pas de mutuelle (ou si votre mutuelle ne couvre pas tous les frais), une partie des frais d’hospitalisation reste à votre charge.

Frais de séjour pris en charge à 100% dans les cas suivants

Si vous êtes dans l’un des cas présentés ci-dessous, les frais de séjour sont pris en charge à 100 % par l’assurance maladie, et vous êtes exonéré(e) du paiement du forfait journalier :

  • Bénéficiaires de l’assurance maternité, à compter du 1er jour du 6ème mois de grossesse
  • Personnes soignées pour un accident du travail ou une maladie professionnelle,
  • Enfants prématurés ou nouveaux nés hospitalisés au cours de leur premier mois
  • Enfants handicapés de moins de 20 ans (sous certaines conditions)
  • Anciens combattants et victimes de guerre et invalides civils
  • Bénéficiaires de la couverture médicale universelle complémentaire (CMUC) ou de l’aide médicale de l’État (AME)

Vous n’êtes pas assuré social

Vous êtes redevable de la totalité des frais à acquitter avant votre départ. Une avance des frais peut vous être demandée, qui viendra en déduction de la totalité des frais que vous devrez acquitter avant votre départ.

Vous pouvez obtenir des informations sur les conditions de prise en charge financière de votre séjour auprès du responsable du bureau des admissions, ou prendre contact avec une assistante sociale du CHU qui vous conseillera dans vos démarches.

Vous souhaitez une chambre individuelle : un tarif particulier par jour d’hospitalisation est appliqué. Il est conseillé de consulter préalablement votre mutuelle pour vérifier la prise en charge de cette dépense.

Si vous êtes étranger

Ressortissants de la Communauté Européenne, présentez votre carte européenne de santé.

En cas d’hospitalisation programmée, vous devrez présenter un formulaire E112. Sinon, vous devrez payer l’intégralité de votre séjour.

Étranger couvert par une assurance de voyage, vous devrez présenter la prise en charge de votre assurance ou un justificatif d’adhésion. Le bureau des entrées vous aidera dans vos démarches.

Étranger sans assurance, vous devrez payer l’intégralité de votre séjour.

Nationals of the European Community present your European card of health. In case of scheduled hospitalization you will have to present a form E112. Otherwise, you will have to pay your entire stay.

Foreigner covered by an insurance of journey, you will have to present the coverage of your insurance or a membership support. The office of entrances will help you in your steps.

Foreigner without insurance, you will have to pay your entire stay.

Pensez à mettre à jour votre carte vitale à chaque changement de situation administrative pour assurer vos remboursements. Des bornes de mise à jour sont disponibles dans les pharmacies en ville et à l’hôpital.